Appel a communication Ordre & désordre

Le désordre, qu’il dure quelques jours ou plusieurs décennies remet en cause l’ordre social. Il est un déséquilibre qui imprime une marque, parfois indélébile, sur le cours des événements.

 

Les traces du désordre, écrites ou orales, permettent ainsi de mieux appréhender les préoccupations d’une société à une époque donnée. La discorde met en scène des enjeux croisés, qu’ils soient politiques, économiques, religieux, juridiques, culturels ou philosophiques. Mais, derrière le désordre, et les aspects qu’il peut prendre, se dissimule aussi une remise en question des normes et des règles. Les querelles peuvent être temporaires et tendent vers le rétablissement d’une forme d’équilibre. Car étudier le désordre, c’est également réfléchir à son contraire, l’ordre. Ainsi, les sources révèlent presque toujours une tension entre les représentations et une certaine réalité qu’elles tentent, par divers moyens d’expression ou de répression, de modifier. Entre le XVeet le XVIIe siècle, les conflits s’expriment sur des terrains extrêmement divers, des contestations politiques aux affrontements religieux en passant par les querelles artistiques et littéraires.

Inscrites dans l’axe de recherche du CESR « La France désolée », ces rencontres doctorales seront donc l’occasion de convier plusieurs champs disciplinaires des sciences humaines et sociales.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.